La motoneige, une discipline tout droit venue du Québec

La motoneige, une discipline tout droit venue du Québec
La motoneige ou scooter des neiges ou encore Ski-Doo au Québec indique un petit engin propulsé par un moteur. La bonne marche de ce matériel est assurée par une à deux chenilles ainsi que des skis.

motoneige.jpg

Créée au Québec à l’initiative de Joseph-Armand Bombardier, la motoneige est devenue actuellement un engin de loisirs plébiscité par de nombreuses personnes à travers le monde entier. À noter qu’elle s’utilise exclusivement sur la glace ou la neige.

Description et éléments techniques de la motoneige

La motoneige prend la forme d’un traîneau dont la direction est assurée par le biais des skis au niveau de la partie avant et les chenilles dans la partie postérieure. La plupart des modèles de cet engin sont propulsés par des systèmes de motorisation à deux temps qui se refroidissent à l’air. Mais, plus la cylindrée augmente en taille, plus les moteurs sont renforcés.

Il n’est donc pas rare de trouver des moteurs à quatre temps dont le refroidissement s’effectue à l’aide d’un liquide. Effectivement, les modèles cylindrés de motoneige mis à disposition des randonneurs vont généralement de 250 à 1500 cm3. En ce qui concerne la transmission, l’on utilise le plus souvent le modèle à embrayage centrifuge. Il existe aussi des motoneiges équipées d’une boîte de vitesses pour la marche arrière.

La motoneige de course

La motoneige de course se caractérise par les systèmes particuliers permettant à l’engin de traverser en toute efficacité de nombreux types de pistes. À bord d’une motoneige de course, les adeptes de cette activité peuvent parcourir rapidement une piste ovale d’une longueur d’environ un kilomètre. 

cross-country.jpg

Cet engin les permet également d’effectuer le cross-country qui consiste à parcourir des pistes à travers des champs enneigés et aménagés spécialement pour accueillir la motoneige de course. Par ailleurs, d’autres types de course peuvent être réalisés avec ce matériel motorisé, notamment la course de montagne, la course d’accélération, la course de relais et le snocross.

 

Author: Nicolas Vasseur

Share This Post On